Polenta sucrée + miel

Depuis mes petits-déjeuners londoniens (dont je finirai bien par vous parler un jour) ce dont j’ai envie le matin c’est de saveurs simples ; adieu (ou à plus tard) les porridges raffinés avec des épices, des fruits, des légumes mêmes, des toppings croustillants — seul du bon miel liquide vient agrémenter mes bols matinaux. Cette passion de simplicité (limitée au petit-déjeuner hein) passera sans doute mais pour le moment quand le week-end je veux changer un peu des flocons d’avoine, je me tourne vers la polenta sucrée. C’est super simple et rapide (10-15 minutes de cuisson maximum, le temps de faire infuser du thé et manger un fruit), il faut simplement mélanger de temps en temps en grattant bien le fond de la casserole pour que ça n’attache pas trop. Et évidemment si on veut en faire pour plus d’une personne il suffit de tout multiplier par le nombre de convives.

Puisque c’est mon humeur du moment je ne mets sur ma polenta que du miel, mais c’est très bon aussi avec par exemple un petit peu de lait froid et des fruits rouges, de la compote de rhubarbe, quelques amandes ou autres noix, toastées si on veut, ou même de la confiture (je pencherais plutôt pour une confiture acidulée, mais c’est parce qu’à mon avis c’est la saveur sucrée supérieure.)

J’espère que vous appréciez les photos artistiques feat. les fleurs que m’a offertes mon papa.

polenta sucrée 1

Polenta sucrée (petit-déjeuner) (v, gf)

pour 1 personne
Ingrédients

40g de polenta
300 mL d’eau ou de lait de son choix (ou 50/50)
1 pincée de sel
1 càc de sucre
du miel pour servir

Instructions

(1) Dans une petite casserole, faire chauffer le liquide jusqu’à ce qu’il frémisse (mais de préférence pas jusqu’à ébullition.)
(2) Ajouter la polenta en pluie et fouetter immédiatement pendant quelques secondes pour éviter les grumeaux.
(3) Cuire à feu doux une dizaine de minutes, en mélangeant de temps en temps pour éviter que ça n’attache trop au fond. La polenta épaissit, ça fait des bulles qui éclatent à la surface. Ajouter le sel et le sucre et mélanger, puis couper le feu.
(4) Servir* chaud avec du miel ou les accompagnements de son choix.

* Une fois cuite, la polenta se solidifie et on préfère que ça ne se produise pas dans la casserole, alors il faut la servir dès qu’elle est prête.

Notes :

  • Quand j’en ai dans mon placard, j’ajoute à la polenta une cuiller à café de son d’avoine, parce que je me dis que c’est probablement bon pour moi.
  • Pour se simplifier la vaisselle, je recommande de mettre la casserole (et l’ustensile avec lequel on a mélangé) à tremper tout de suite, parce que la polenta ça sèche.

Laisser un commentaire