Londres — mars 2018 (2/3)

londres10

Ça y est me revoilà, juste le temps de trier encore un million (environ) de photos — d’ailleurs il y a pas mal de photos dans cet article, alors que je me suis vraiment beaucoup restreinte ok. Pour le troisième jour de mon aventure londonienne, j’avais réservé pour petit-déjeuner à The Modern Pantry où j’ai enfin mangé des oeufs (english breakfast ou quoi.)

The Modern Pantry
47-48 St John’s Square, Clerkenwell, London, EC1V 4JJ
★★★☆☆ ½

londres9

J’ai pris le breakfast special à £19.50 : j’ai choisi le bircher muesli de graines de chia et flocons d’avoine avec de la rhubarbe pochée parce que la rhubarbe est ma passion, et ce n’était pas mauvais mais je ne pense pas que je vais développer une quelconque passion pour les graines de chia. Comme je n’ai pas eu de coup de coeur pour ce chia pudding ça ne m’a pas vraiment gênée, mais c’était néanmoins une portion un peu plus petite que ce à quoi je m’attendais (en même temps c’est un « breakfast special » pas un brunch mais je pense que j’aurais voulu un brunch évidemment.) Par contre ensuite, j’ai beaucoup aimé mes oeufs pochés + toast avec l’option tomates rôties, épinards sautés et haloumi grillé. À boire avec tout ça j’avais un thé et un green juice (épinard, gingembre, concombre, pomme et spiruline) très bon.

Côté cadre c’est plutôt mignon, en allant aux toilettes j’ai vu qu’il y avait des très jolies salles au premier et deuxième étages mais je pense qu’elles sont pour les réservations de groupe, ou peut-être quand ils sont très plein (quand j’y suis allée il n’y avait que moi et deux autres tables, en même temps c’était lundi.)

Pour la suite de mon programme, j’avais d’abord prévu de traverser Hyde Park avant de retrouver une amie à la Royal Academy pour voir une exposition, mais comme il pleuvait j’ai changé mes projets et j’ai marché, parapluie à la main, jusqu’à la librairie Hatchards, qui est très belle et où j’ai acheté American Gods et le Silmarillion. J’ai ensuite visité l’exposition Charles I : King and Collector à la Royal Academy of Arts — une exposition qui ne m’a pas passionnée, mais qui aurait sans doute intéressé quelqu’un s’y connaissant / s’intéressant plus que moi à l’histoire du Royaume-Uni, et j’y suis quand même tombée sur un buste d’Antinoüs alors je n’ai pas de regrets.

londres11

Yumchaa (Soho)
45 Berwick Street, Soho, W1F 8SF London
★★★★☆

En sortant de l’exposition on est allé prendre un goûter chez Yumchaa (Soho) où j’ai pris un thé et un muffin aux myrtilles formidable, mais je mets en photo le matcha latte de mon amie parce que c’est quand même bien photogénique comme boisson. Le muffin + un thé (il y a beaucoup de choix de thés c’est chouette) m’ont coûté £5.90. C’est un endroit sympa pour goûter, et il y en a plusieurs dans Londres.

Pour le reste de l’après-midi, je suis allée à la National Portrait Gallery où j’ai vu de belles oeuvres dont des Van Gogh connus (le tournesol) pour lesquels j’ai du patienter un peu, et des Turner, et ce portrait de Madame Matisse au Kimono par André Derain, dont la carte postale est désormais épinglée sur le mur de ma chambre.

londres12

Le soir j’ai dîné avec Margaux au Wagamama du centre commercial de Westfield, et je vous reparlerai de Wagamama dans l’article 3/3 parce que j’y suis retournée, mais ce soir-là on a toutes les deux pris le kare burosu, un bol de nouilles udon dans un bouillon au curry avec do tofu grillé et des champignons (vegan) et c’était vraiment pas mal (mais il faisait sombre et avec la lumière artificielle ça rendait vraiment rien en photo hélas.)

Le lendemain (la meilleure journée de mon séjour si on se rappelle le teasing à l’article précédent) j’avais cherché un endroit où petit-déjeuner près des jardins botaniques royaux de Kew pour ne pas perdre trop de temps en transports inutiles : je suis donc allée chez Newens, restaurant incroyablement rétro (à la Downton Abbey presque) mais/et très bon, et puis moi j’avoue j’ai trouvé ça super charmant et c’était très probablement celui que j’ai préféré de tous mes petits déjeuners.

Newens
288 Kew Road, Richmond TW9 3DU
★★★★★

londres13

J’ai pris un thé bien entendu, et pour commencer un porridge plain qui a changé ma vie ; il est fait à la demande, et ils proposent deux options : soit cuit à l’eau, soit au lait, et on peut avoir pour mettre dessus des confitures ou du miel (j’ai pris mon porridge au lait et avec un petit pot de miel à côté.) Sans conteste le meilleur porridge de mon séjour, et honnêtement pendant que je le mangeais je me disais que c’était le meilleur de ma vie enfin en résumé j’ai été vraiment conquise par la simplicité de la chose et depuis que je suis rentrée je mets plus rien dans mon porridge quand j’en fais et je suis repassée pour ça au lait de vache parce que je voulais vraiment retrouver ce goût.

Je conçois que le porridge ne soit pas la passion de tous mais en tout cas pour ceux qui aiment je recommande plus que chaudement. Ensuite, j’ai pris les scones (un plain, un aux raisins secs) qui sont servis avec de la confiture de framboises et de la clotted cream (ma passion) et étaient délicieux. J’ai vu passer des plats salés et ils avaient l’air bons. Le service était super sympa et j’ai adoré l’endroit, et puis on l’aura compris ça m’a beaucoup marquée comme petit-déjeuner, si ça n’avait pas été tellement hors de Londres j’y serais retournée sans hésitation pour mon dernier petit-déjeuner (sur lequel je n’étais pas encore fixée wow je vis dans l’imprévision et le danger.)

londres14

Ma matinée (une grosse matinée, et je serais restée plus longtemps si le ciel ne s’était pas voilé) était ensuite consacrée à la visite des Kew Gardens, qui valent définitivement le détour (mais se situent à 1h environ du centre de Londres en métro) et dont je n’ai pu voir qu’un tiers environ en y consacrant quelque chose comme 4h30. Les jardins sont magnifiques, et il y a plusieurs serres (où il fait fort chaud) vraiment belles, ainsi que des oies et des canards.

londres17

J’ai tout aimé, mais gros coup de coeur en particulier pour le Princess of Wales Conservatory et ses plans d’eau dans lesquels nagent des poissons et se reflètent les plantes et l’architecture métallique des serres, le jardin alpin et The Hive, une immense structure en métal qui diffuse doucement de la musique et où des lumières s’allument de concert avec l’activité des abeilles dans les ruches des jardins.

londres19

J’avais une réservation pour l’afternoon tea à 16h30 dans Londres, et si le temps l’avait permis je serais restée aussi longtemps que possible à Kew, mais le ciel s’est voilé et il a commencé à faire bien plus frais, alors j’ai repris le métro pour aller au British Museum, où il est indéniable qu’on peut admirer beaucoup d’oeuvres d’art des antiquités et la Pierre de Rosette, quand même ; le hall principal est très beau et impressionnant, et j’y ai (évidemment) trouvé un buste d’Hadrien et un buste d’Antinoüs côte à côte, vraiment je n’ai pas perdu mon temps avec ce voyage à Londres.

londres20

Et puis à 16h30 est venu le moment que j’attendais avec une certaine impatience : l’heure de manger des sandwiches triangulaires, l’afternoon tea. J’avais réservé (il faut réserver, je ne suis manifestement pas la seule à penser que c’est quelque chose à faire à Londres) à Tea and Tattle, après force recherches sur internet pour voir où je pouvais prendre l’afternoon tea qui ne soit pas un hôtel de luxe qui se propose de me faire payer £75 pour un goûter.

Tea and Tattle
41 Great Russell St, Bloomsbury, London WC1B 3PE
★★★★☆

londres21

Comme le salon de thé est au sous-sol, je n’ai pas de belles photos maudite soit la lumière artificielle. Tea and Tattle propose plusieurs formules pour l’afternoon tea, 3 à partager et 1 pour une personne, que j’ai prise, à £17 : 4 petits sandwiches triangles, une pâtisserie, un scone, un thé et un verre de limonade maison. J’ai choisi les sandwiches cheddar + chutney (et je dois donc vivre avec le regret de n’avoir pas goûté les classiques des classiques aux concombres), un victoria sponge cake (un gâteau assez « aérien » qu’on coupe en deux et entre les deux couches on met quelque chose qui n’est pas de la chantilly mais pas une crème pâtissière non plus et de la confiture) et des scones avec de la clotted cream naturellement, et une confiture de fraises et poivre noir.

Tout ça est servi sur des petits plateaux à plusieurs étages, il y a des fleurs sur les tables, la vaisselle est vieillotte c’est très charmant, et bien que le scone n’ait pas été aussi bon que celui du petit-déjeuner chez Newens (c’est peut-être une question de goût, ce que j’ai beaucoup aimé chez ceux de Newens c’est le contraste entre un extérieur plutôt croustillant et l’intérieur tendre, là il n’y avait pas ce contraste de textures) j’ai été très contente de cette expérience de l’afternoon tea, et je la recommande.

Avant de rentrer chez Margaux j’ai fait un détour par le London Review Bookshop, parce que la partie de mon budget qui n’était pas consacrée à manger était pour acheter des livres (et je crois que c’est là que j’ai fait l’acquisition de To The Lighthouse — j’ai rapporté pas mal de livres dans ma valise.) Rendez-vous on l’espère bientôt pour le dernier épisode (avec un petit-déjeuner absolument raté, 25 kilomètres à pieds dans une journée, encore des librairies, un chat dans une église, Margaux dans A Midsummer’s Night Dream et le dépassement de mon budget de quelques livres à cause de Yotam Ottolenghi.)

londres18

Laisser un commentaire